LA FAILLE WARP V2

forum des marines et des démons du chaos
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Argel Vorbak.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eliphas
Cardinal Noir
avatar

Messages : 598
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 21
Localisation : Passy (74)/ Grenoble (38, seulement pendant les vacances)

MessageSujet: L'Argel Vorbak.   Mer 15 Mai - 22:15:29

Le voilà enfin, le fluff perso de mon seigneur.
J'attends vos commentaires avec impatience Wink

Note : Afin de totalement comprendre tout les textes qui suivront, il vaut mieux avoir lu "Le Premier hérétique".


Prologue :

L'enfant s'amusait au centre du bâtiment à l'aménagement spartiate. Ses petites figurines en bois traînaient dans le sable qui servait de sol à la maison de ses parents, des paysans Colchisiens. Ce fut sa mère, qui de la cuisine aperçu la première l'Astarte se tenant dans l'embrasure de la porte. Elle lâcha l'assiette en terre cuite qu'elle venait de nettoyer. L'objet se brisa en touchant le sol. La paysanne, qui était pourtant une personne fière, tomba à genoux et psalmodia une prière de remerciements. Son mari, alerté par le bruit de la vaisselle brisée, arriva par la porte de derrière, qui donnait sur le potager de la famille. Lui aussi se jeta au sol, son flot de parole se joignit à celui de son épouse.
Le Space Marine à l'armure granit ignora les deux adultes. Son regard se portait sur l'enfant agenouillé dans la poussière, qui venait de remarquer l'intrus. Il devait être âgé d'environ huit ans. Ses boucles noires tombaient juste au dessus de ses yeux, d'un vert profond. Sa peau, comme celle de tous les habitants de ce monde, avait été tanné par le soleil aride de leur planète d'origine.
L'enfant, quand à lui, fixait le casque sans expression de l'armure MK III du géant. Il reconnaissait, là, devant lui l'un des Anges qui faisaient l'objet des histoires racontées par le conteur de son village. Il savait également qu'ils étaient venus il y a prés de cinquante ans. Ils étaient alors accompagnés de l'Empereur-Dieu, loué soit son nom, et d'un fantastique guerrier borgne, qui, selon les légendes, répondait au nom de Magnus. Les Anges étaient repartis plus forts, car le prophète Lorgar les avait rejoint, avec le haut-prêtre Kor Phaëron. Beaucoup de jeunes hommes de Colchis avaient également été recrutés.Toute sa vie, l'enfant avait espéré que les Anges viennent le chercher. Maintenant que ce moment était arrivé, le jeune garçon ne savait que faire. Il jeta un regard suppliant au visage en pleurs de sa mère.
- Maman ... Que dois-je faire ???
Ce ne fut pas la douce voix de la femme qui lui répondit, mais celle grave et mécanique du géant.
- Ce choix n'appartient qu'à toi.
L'enfant ne savait pas que ce serait un des choix les plus durs de toute sa longue vie. Il se leva, posa sur le sol ses deux statuettes, puis enleva la poussière de sur sa tunique et rejoignit le géant.
- Vas m'attendre dehors.
L'enfant leva la tête, refoula du mieux qu'il put ses larmes et sortit, fier comme un Paon.
Le guerrier porta alors son regard sur la femme à genoux.
- Comment s'appelle t-il ?
La paysanne sécha ses yeux embués de larmes. Elle déclara alors d'une voix forte.
- Mozan, monseigneur.
Le géant s’apprêta à sortir, lorsque la femme lui posa la question qui lui brûlait les lèvres.
- Le servira t-il avec honneur ???
Le Word Bearers ignorait si elle faisait allusion à l'Empereur ou à Aurelian. Qu'importe, car leur volonté était la même, aucun des deux ne s'opposerait à l'autre.
- Je n'ai aucun doute là dessus. Déclara t-il en quittant la maison.

Mozan était assis sur l’inconfortable banc d'acier. A ses cotés se tenaient plusieurs autres enfants. Le jeune paysan se mordit une nouvelle fois la langue, en espérant refouler ses pleurs.
- Je ne pleurerais pas devant eux. Pensa t-il.
L'enfant à coté de lui devait percevoir sa tristesse, car il lui tendit la main.
- Comment t'appelle tu ? Lui demanda t-il.
- Mozan. Répondit le gamin au cheveux noirs. Et toi ?
- Argel Tal. déclara l'autre bambin avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Rigor Mortis
6 Elu du Chaos
avatar

Messages : 428
Date d'inscription : 04/11/2012
Age : 78
Localisation : Nowhere

MessageSujet: Re: L'Argel Vorbak.   Jeu 16 Mai - 18:44:13

Salut à toi, c'est Rigor Mortis.

C'est très sympa, ça se lit bien. Pour le moment je comprends tout, même si je n'ai pas lu "Le premier hérétique", donc jusque là la compréhension se fait très bien.
C'est juste un poil court, mais ça donne très envie d'avoir la suite =D

Salut à toi, c'était Rigor Mortis.
Revenir en haut Aller en bas
eliphas
Cardinal Noir
avatar

Messages : 598
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 21
Localisation : Passy (74)/ Grenoble (38, seulement pendant les vacances)

MessageSujet: Re: L'Argel Vorbak.   Jeu 13 Juin - 20:27:42

Voilà, depuis le temps que ce texte est prêt, je me devais de vous le poster, j’espère que ça vous plaira Wink


Les deux armes se rencontrèrent dans un nuage d'étincelles. Mozan sourit. Cela devenait intéressant. Le porteur de l'épée visa son épaule, mais la masse de l'astartes la bloqua. Son adversaire fut forcé de reculer d'un bond pour ne pas être touché. Une ovation s'éleva de la foule de spectateurs. Des matelots du vaisseau. Ces pauvres hommes ne voyaient que leur machines, toute leur journée ... Mozan se fit un devoir de leur donner un spectacle qu'ils n'oublieraient pas de sitôt.
- Déjà fatigué ? Se moqua son rival.
- J'ai encore suffisamment de force pour vous battre, Argel Tal.
Mozan connaissait bien son frère. Ils se côtoyaient depuis près de douze ans, bien qu'au cours des sept premières, ils ne s'étaient pas beaucoup vu. La faute à l'entrainement de Chapelain qu'avait reçu son frère. Un entrainement qui l'aurait rendu tellement supérieur au autres Word Bearers. Un entrainement malheureusement inachevé ... Le premier Chapelain Erebus n'avait pas été content. Mozan le comprenait, un fabuleux destin, que son frère avait lamentablement gâché.
Perdu dans ses pensées, Mozan para de justesse la lame qui l'aurait frappé en plein visage. Les armes d'entrainement étaient certes émoussés, mais un coup pouvait très bien briser les os, et une touche à la tête aurait put s'avérer mortelle. Le Word Bearers serra les dents et essaya de gagner du temps pour reprendre l'offensive.
- Erebus vous en veut-il encore ???
Son adversaire lui portait une pluie de coups.
- Je n'en sais rien. En revanche, Xaphen m'as remplacé.
Mozan lâcha un bruit moqueur. Pauvre Xaphen. Le Terrien qui rêvait de gloire devrait encore attendre de longues années avant de les rejoindre au combat.
- Auprès d'Erebus ???
- Non. Sans doute avec un autre Chapelain de la flotte.
Argel Tal porta un coup oblique, qui fut évité de justesse. Mozan frappa de toutes ses forces sur la lame de son adversaire, qui lui échappa des mains et tomba au sol avec un bruit métallique. Une partie des matelots hurlèrent leur joie. Il sourit en comprenant qu'ils avaient parié sur la victoire de tel ou tel duelliste. L'ancien paysan s'avança en faisant jouer ses épaules.
- Vous avez perdu, mon frère, déclara-t-il tout en s’arrêtant prés de son ami et en baissant son arme.
- Peut-être bien, mais rien n'est encore sûr.
Avant que son adversaire ne le questionne d'avantage, Argel Tal s’élança. Son rival n'eut pas le temps de relever sa masse qu'un poing s'abattait sur sa mâchoire. Bien qu'il aurait eu la puissance nécessaire pour tuer un humain, il ne fit que faire chanceler le Word Bearers. Le second le jeta au sol et le sonna brièvement. Lorsque Mozan reprit ses esprits, la pointe de la lame de son frère reposait sur sa gorge.
- C'est vous qui avait perdu, mon frère. Se moqua Argel Tal en lui tendant la main.
Mozan chassa de sa main gauche une de ses mèches qui lui tombait devant les yeux. Au contraire de ses camarades légionnaires, qui était rasés ou avait les cheveux courts, lui les avaient comme lorsque la légion l'avait emportés. Sa main droite s'empara de celle que lui tendait son ami.
- Vous êtes particulièrement talentueux, Argel Tal. Vous aurait fait un très bon chapelain.
- C'est ce que je lui répète depuis près de cinq ans, Tonna la voix forte d'un Space Marines.
Les deux novices se tournèrent vers lui. Il était grand, et son crâne était rasé. Son visage au larges traits lui donner un air sérieux, Son armure granit était orné de sceau de pureté, un lourd parchemin orné d’écritures drapait une des ses épaulières. L'autre affichait le livre enflammée de la légion, symbole de connaissance et de la foi envers l'Empereur-dieu, béni soit son nom.
- Seigneur Erebus ... Quel bon vent vous amène ? Déclara d'une voix moqueuse Mozan.
- On vous cherche de partout. Vous avez sans doute oublié l’assignement des novices au différentes compagnies du Serrated Sun ...
Mozan jura. Il avait tellement était pris par son duel contre Argel Tal qu'aucun des deux n'avaient vu le temps passer.
Le premier Chapelain se retourna et avança dans le couloir, les deux jeunes Astartes sur les talons.

Deumos du Serrated Sun attendait au cotés de ses camarades capitaines et de son maître de Chapitre. Jamais dans toute l'histoire de la légion l'allocation des novices n'avait duré si longtemps. Non la faute à un nombre important de recrues, mais plutôt celle de deux jeunes étourdis n'étant pas arriver à temps ... Le Capitaine de la 7ème Compagnie se rappela ses pertes de la dernières décennies. De trop nombreux frères avaient péri au cours des incessants conflits ... L'arrivée de sang neuf était une merveilleuse nouvelle. La 7ème Compagnie en ressortirait plus forte ... Du moment que les deux retardataires n'intégrait pas sa compagnie, qui avait une réputation à tenir.
L'attention de Deumos fut attiré par l'arrivée d'Erebus. Au vu de sa démarche, il semblait contenir à grand peine sa colère. Le Chapelain fit signe au deux fautifs de rejoindre leur camarades. Il alla ensuite se placer au cotés du Maître de chapitre Demetrion et des ses capitaines. Deux Compagnies d'appui et une d'assaut formait la 1301ème flotte expéditionnaire de l'Humanité.
Le Chapelain commença l'allocation des novices. Le premier à être appelé était d'ailleurs un des deux retardataires.
- Argel Tal, assigné à l'escouade d'assaut Midiwonn de la 7ème Compagnie du Serrated Sun.
L'appelé se leva, et alla se placer derrière le Capitaine de sa nouvelle compagnie, à savoir Deumos. Ce dernier soupira. Ses camarades lui lancèrent un regard amusé.
Mozan le suivit du regard, en se demandant dans quelle compagnie il serait assigné, et que se passerais-t-il s'il se retrouvait dans une autre compagnie que son ami. L'entrainement des novices se faisaient dans des conditions proches de batailles réel, et selon leur compétences, ils était placés dans des compagnies d'assauts, d'appuis ou encore dévastator ... Le fait qu'Argel Tal ait rejoint une compagnie d'assaut signifiait qu'il était un des meilleurs au corps à corps de la promotion ... Au contraire de Mozan, qui était meilleur au tir. Certes, il connaissaient les autres apprentis, mais son meilleur ami était Argel Tal.
L'ancien paysan était perdu dans ses pensées, jusqu'au moment ou son nom fut appelé.
- Mozan assigné à l'escouade d'assaut Mirnor de la 7ème Compagnie du Serrated Sun
L'aspirant poussa un soupir de soulagement, tandis que Deumos levait les yeux vers le ciel avec désespoir. Mozan alla se placer au coté d'Argel Tal. Derrière son casque, il savait que son ami souriait. Aucun des deux ne vit le regard chargé de reproches que leur lancèrent Erebus.

Argel Tal et Mozan était dans le Strategium, au cotés de leur escouades respectives. L'Apothicaire Turyon les rejoint, et félicita tout les novices. C'était lui qui avait implantés leur organes aux Aspirant de la légion. C'est lui qui avait veiller au bon déroulement de leur développement en tant qu'Astartes, lui qui avait consolé les jeunes garçons lorsqu'il éprouvait de la tristesse en repensant à leur familles, à leurs amis, à leur planète.
- Monseigneur, s'inclinèrent les deux novices.
- Allons, mes frères, nous sommes désormais des frères.
- Bien frère.
- Félicitations pour votre promotion, vous le méritiez.
- C'est grâce à vos bon soins que nous sommes devenus de vaillants soldats.
L'apothicaire leur sourit
- Je vous remercie de vos compliments.
Leur discussion fut interrompu par Deumos qui attira l'attention des Word Bearers présent.
- Fils de Lorgar ! Grâce au Divin Empereur, nous avons des nouvelles des autres membres de la légion.
Ils regardait leur capitaine, attentif à ses futures paroles.
- La 47ème flotte de d'exploration, mené par notre Primarque à enfin neutraliser les Slaamer.
Tout les astartes présent, soit environ 300 Astartes hurlèrent leur joie. Les membres expérimentés de la légion avaient lus les rapports du conflit qui avait opposés la légion à cette race xénos. Même les novices avaient entendu parler de ce conflit, qui avais causé la perte de nombreux frères. Ainsi, l'allusion de la fin d'un tel conflit réjouit tout les guerriers présents.
- Malheureusement, un des vaisseaux de leur flottes s'est enfui. La flotte la plus proche de leur trajectoire est la notre. Le Primarque nous à donc ordonner de les intercepter. Mettons nous de suite en route, Lorgar compte sur nous.
Deumos tendit son poing droit devant lui. 301 gantelets gris percutèrent leur plastron simultanément, et autant de voix s'élevèrent.
- Pour Aurellian et pour l'Empereur-dieu. Gloire à la XVIIème Légion, gloire au Word Bearers.



Ps : je vous met au défi de trouver qui sont les deux personnages sur mon nouveau avatar ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Argel Vorbak.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Argel Vorbak.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» news forge world
» [fini][Nocturne/chaos] Gal Vorbak Dark Brethen -150pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA FAILLE WARP V2 :: Les Mondes Déchus ( zone artistique ) :: Récite nous l'Ascension de ton Seigneur-
Sauter vers: