LA FAILLE WARP V2

forum des marines et des démons du chaos
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Rose de Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Seigneur Du Sang
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 17
Localisation : Derrière toi, ma hache a la main

MessageSujet: La Rose de Sang   Dim 26 Avr - 15:27:53

Bien le maljour a tous, je vous présente ici le prologue du fluff de mon armée de marines du Chaos. La lapidation est autorisée, tant que c'est constructif. Cela dit, bonne lecture !  

À bord de la barge de bataille La Fureur Impie.


« Montrons à ces fidèles du Dieu-cadavre la puissance des fils de Khorne ! Aux capsules d’abordages ! Du sang pour le Dieu du sang !
– Des crânes pour le trône des crânes ! Pour Jeskael ! rugit l’assemblé en retour. »
Berserks et cultistes coururent du plus vites qu’ils le purent vers les modules d’assaut, avides d’en découdre. Le seigneur du Chaos sourit sous son casque. Ses discours faisaient toujours un bon effet. Jadis, sa légion l’aurait comparé à Luther. Mais c’était avant qu'il renie l'Empereur pour le Dieu des batailles. Le Déchu chassa ces pensées d’un mouvement de la tête. Derrière lui, une voix féminine se fit entendre :

« Un très beau discours, comme toujours.

Adossée contre une paroi du vaisseau, une femme en armure énergétique bleue sombre se détacha des ombres. Elle ne portait pas de casque, dévoilant ses longs cheveux châtains et son visage d'une grande beauté. Elle paraissait terriblement faible comparée au seigneur du chaos, cependant le simple fait qu'elle se tienne à côté de lui prouvait le contraire.

– Les Thousand Sons sont-ils prêt, Nyx ? se contenta de répondre Jeskael.
– Ils sont en place, sous le commandement de l’aspirant Basth, rétorqua la sorcière. Ils n’y a pas que tes brutes décérébrés qui sont prêt au combat.
– Des dernières précisions sur la nature de nos proies ? demanda l'autre.
– La barge de bataille La voix de l’Empereur accueille un bataillon de l’Adepta Sororita, ainsi qu’un artefact démoniaque d’une grande puissance, répondit Nyx. Elles ont l’avantage du nombre, mais mes visions son sans appel. La victoire et l’artefact nous appartiennent. L’Architecte des Destinées nous prépare même une petite surprise… »

Le sourire de la sorcière montra clairement au seigneur du Chaos qu’il n’en apprendrait pas plus. Cela l’insupportait au plus haut point, mais il savait que jamais l’adepte de Tzeentch ne prendra le risque de mettre la vie de ses marines en danger, malgré la haine confessionnelle entre les deux cultes. Chacun avait encore besoin de l’autre. L’esprit entièrement concentré sur la bataille à venir, Jeskael alla rejoindre sa garde personnelle, composé de cinq Elus du Dieu du sang. Ceux-çi était protégé par une armure baroque, mais qui faisait terriblement dépouillé par rapport a celle de leur maître, et était armé d'un assortiment d'haches, d'épées et de gantelets énergétiques. Ils embarquèrent dans un module d’abordage, puis le Déchu prononça deux mots dans le canal de communication général. Deux mots qui celèrent le destin de leurs ennemis.
« À l’assaut. »

Maintenant, à vos clavier !
Revenir en haut Aller en bas
Reiler74
2 Cultiste des Dieux Sombres
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/04/2015
Age : 19
Localisation : J'en sais rien j'ai tué l'astropathe il y a au moins cinq ans !

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Dim 26 Avr - 16:14:54

Le récit est très sympas. Bravo

Revenir en haut Aller en bas
Wallace
5 Aspirant Champion
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 27
Localisation : Saint Maur-des-Fossés (94) et GW (Paris 6)

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Dim 26 Avr - 21:41:59

Il y a quelques coquilles ("de haches" "scellèrent")...oui bon, pardon mais ça m'a sauté aux yeux ^^

Mais côté fond, j'aime beaucoup ce début prometteur, qui donne envie de connaître la suite. Et tu as une plume qui se lit très bien, on se croirait embarqués avec eux. Bon bah, à quand la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Seigneur Du Sang
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 17
Localisation : Derrière toi, ma hache a la main

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Lun 27 Avr - 19:09:01

La suite, c'est maintenant. Sortez les bolter, le massacre commence...
Les modules mirent une éternité à arriver aux yeux de Jeskael. Il fallait du sang. Du sang pour les hommes, du sang pour Khorne. Son canal-vox s’emplissait de cris barbares des autres adeptes du culte du Dieu du sang. Seuls les Thousand Sons restaient silencieux, comme à leur habitude. L’impatience montait. Puis ce fut le choc. Les tronçonneuses à l’avant du véhicule commencèrent à découper la paroi externe du vaisseau ennemi. Jeskael se leva. La moisson allait être importante…

La sœur supérieure Katherine serrait nerveusement son bolter contre elle. Elle et une vingtaine de ses sœurs se tenait aux deux extrémités d’un couloir longeant l’extérieur de la barge de bataille. Une dizaine de module d’assaut hérétiques visaient cette zone. Il fallait détruire ce qu’ils contenaient. À n’importe quel prix.
Soudain, de multiple choc se firent entendre le long du couloir, suivit du cri strident de tronçonneuses découpant le métal béni du vaisseau. En huit endroits, de la tôle tomba. Toutes les religieuses se mirent en joue, celles maniant les lance-flammes en première ligne. Katherine sourit. Le couloir était à peine assez large pour laisser passer trois personnes de front. Les flammes purificatrices allaient commettre des ravages. Hurlants leur dévotion aux puissances de la ruine, un torrent furieux de cultiste se déversa des modules d’abordage. Ils furent chaudement accueillit par un flot de prométhium enflammé et des rafales de bolts bénis. Les hérétiques furent promptement massacrés. C’était facile, songea la sœur supérieure. Trop facile. Une diversion, c’était une diversion ! Elle cria à son escouade :
« En avant mes sœurs, il faut retourner rejoindre le pont supérieur !
– Navré, mais ce n’est pas ainsi que ça doit se passer. »
La voix provenait du bout du couloir. Un géant en armure bleue nuit et au masque doré se tenait aux côtés d’autres guerriers, de même gabarit et à la même livrée. Katherine les reconnus, instantanément pour s’être battu à de nombreuses reprises à leurs côtés. Des Astartes. Cependant, ce n’était pas de loyaux défenseurs de l’Imperium qui étaient devant elle, mais bien des hérétiques. Récitant à voix hautes des litanies de haine, elle ouvrit le feu sur les nouveaux venus, suivie de toutes les autres sœurs de batailles. Les Thousand Sons restèrent interdits pendant plusieurs secondes, puis, sans qu’un mot soit prononcé, leurs armes crachèrent la mort. Les bolts luisaient de flammes éthériques, carbonisant sans distinction les lourdes armures de l’Adepta Sororita comme les femmes se trouvant à l’intérieur. Katherine fut touché à l’épaule, et les flammes se généralisèrent rapidement à tout son corps. Avant de rejoindre la lumière de l’Empereur, elle vit un des Astartes éclater d’un rire sardonique, avant de tendre les paumes vers elle. Tout le couloir fut noyé dans un feu multicolore. Des vingt sœurs, il ne restait que des cendres…

Un message retentit dans le casque de l’aspirant-sorcier Basth. Le  seigneur Jeskael l’appelait en renfort. La bataille ne faisait que commencer…

A vos claviers


Dernière édition par Le Seigneur Du Sang le Mar 28 Avr - 17:49:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
c3po
Croisé Noir
avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 25
Localisation : Belfort/Vesoul

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Lun 27 Avr - 20:49:04

très sympa ces deux récits, l'idée de la femme psyker est intéressante je trouve, je suis curieux de savoir comment elle en est arrivé là Smile

curieux de voir comment vont évoluer les autres personnages nommés également, bref bonne continuation Smile
Revenir en haut Aller en bas
Wallace
5 Aspirant Champion
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 27
Localisation : Saint Maur-des-Fossés (94) et GW (Paris 6)

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Jeu 30 Avr - 13:46:40

Rhaa j'aime toujours autant Smile tu es très agréable à lire et il se passe plein de choses en peu de lignes ! Ta description des TS au combat est ma partie préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Le Seigneur Du Sang
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 17
Localisation : Derrière toi, ma hache a la main

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Ven 1 Mai - 13:00:36

Merci a tous pour vos commentaires. Maintenant, laisser tomber vos bolters et sortez les épées tronçonneuses, les khorneux entrent en jeu !

Jeskael et son escorte entrèrent dans la pièce en même temps que les célestes, par des portes opposées. Instantanément, tous les combattants se mirent en joue. Mais personne ne tira. Pendant de longues secondes, les Astartes corrompus et les Filles de l’Empereur se dévisagèrent. Face au Déchu et à ses Elus se tenaient dix sœurs vétérans ménée par ce qui semblait être une chanoinesse. La tension était palpable. Le premier bolt pourrait être le dernier. Jeskael fit un pas en avant. De sa voix grave, il lança :
« Nous sommes les Fils de Khorne. Grâce à lui, nous sommes invincibles. Vous, que vous a donné votre Dieu-vautour ?
– Jamais nous ne serons les esclaves des immondices que vous nommez « dieux » répondis la chanoinesse, qui s’avança elle aussi. La foi est mon bouclier, et Sa colère guide mon bras.
– Vérifions ça tout de suite, sourit Jeskael. Votre crâne rejoindra le trône, j’en fais le serment. »

La chanoinesse tira son épée. Le seigneur du Chaos fit de même. Puis, le ballet des lames commença. Feintes, bottes, coups de taille et d’estoc s’échangèrent à une vitesse faramineuse. La sœur de bataille était une épéiste talentueuse. Cependant, Jeskael se contentait de parer les coups de son adversaire, et ceux qu’il rendait n’avait pas vocation de blesser. En vérité, le seigneur patientait. Le combat dura encore près de cinq minutes avant que le moment tant attendu survienne. Durant une seconde, la chanoinesse baissa sa garde. Un excellent duelliste ne l’aurait même pas remarqué. Mais le Déchu n’était pas un excellent duelliste. Il était bien plus que ça. Il était le seigneur de Khorne Jeskael. Alias l’Exécuteur. Le cadavre de la sœur s’effondra avec un bruit sourd, et sa tête roula sur le sol. Le temps parut s’arrêter un instant. Puis, sans que Jeskael eut besoin d’en donner l’ordre, les Elus se jetèrent sur les céleste encore sous le choc. Leurs armures rouge sombres virent leurs couleurs être ravivées…
Du sang pour le Dieu du sang, des crânes pour le trône des crânes.

Pendant ce temps, sur la passerelle de commandement de la barge de bataille La Voix de l’Empereur, l’inquisiteur de l’Ordo Hereticus Jonas Scilek observait le déroulement des combats sur les écrans de surveillance. Il recommanda son âme à l’Empereur en voyant l’inexorable avancée des space marines du chaos.

Les berserks déferlaient telle une vague de fureur infernale, balayant toute résistance en quelques instants. Ils semblaient immortels. Peut-être l’étaient-ils, songea l’inquisiteur. Même l’escouade de sœurs Repentia envoyée contre eux ne les avait ralentis qu’une dizaine de minute. Et les marines du Dieu du Sang n’avaient subis aucune perte… Ils furent néanmoins bloqués peu de temps après par une escouade de Retributor, saturant le couloir que les Astartes tentaient d’emprunter avec leurs bolters lourds. Les Berserks tentèrent de forcer le passage, mais l’aspirant champion aboya un ordre, et les marines se replièrent dans les couloirs adjacents. Jonas sourit quand il aperçut, à l’endroit même où se trouvaient les adeptes de Khorne précédemment, une femme d’une grande beauté en armure énergétique. Elle ne portait pas la livrée rouge et noire des autres marines, mais une autre bleue sombre et or. Elle n’était armée que d’une épée, qui brillait de manière inquiétante. Mais qu’importe, elle allait périr sous le feu des Retributors, pensait l’inquisiteur. Les bolters lourds crachèrent leurs munitions bénies en direction de la nouvelle venue. À la surprise générale, aucun tir ne l’atteignit. La femme commença à courir vers les sœurs de bataille, esquivant avec grâce tout les bolts, comme si elle savait à l’avance la trajectoire de chacun d’eux. En quelques secondes, elle était sur les Retributor. À peine eussent-elles sorti leurs lames de combat que la femme en armure bleue disparut dans une fumée multicolore. Les berserks ressortirent de leurs cachettes. Il était trop tard pour reprendre les armes lourdes. L’air s’emplit de cris d’effroi et du son des haches tronçonneuses.

Nyx réapparut à côté de Jeskael. Le dernier acte de la bataille allait bientôt se jouer.

A vos claviers
Revenir en haut Aller en bas
Wallace
5 Aspirant Champion
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 27
Localisation : Saint Maur-des-Fossés (94) et GW (Paris 6)

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Ven 1 Mai - 21:30:28

*sautille de fureur guerrière sanguinaire* hem... eh bien j'aime beaucoup cette partie. (comment ça je ne suis pas objective ?)
Revenir en haut Aller en bas
Reiler74
2 Cultiste des Dieux Sombres
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 23/04/2015
Age : 19
Localisation : J'en sais rien j'ai tué l'astropathe il y a au moins cinq ans !

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Sam 2 Mai - 3:27:28

C'est quand même une sacrée ironie qu'un fidèle de Khorne fasse d'aussi bons récits.
Revenir en haut Aller en bas
Le Seigneur Du Sang
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 17
Localisation : Derrière toi, ma hache a la main

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Sam 9 Mai - 15:53:41

Merci à vous de suivre ma modeste histoire, ça fait chaud au coeur de voir vos commentaire.

A présent, voici la dénouement de la bataille.


« Toutes les survivantes sur la passerelle ! Fermez les portes blindés ! cria Jonas Scilek. Il faut à tout prix les empêcher de prendre l’artefact ! »

Toutes les survivantes. Un bien grand mot pour désigner la quinzaine de combattantes de l’Adepta Sororita, épuisées par les combats, qui ont eu plus de chance que leurs sœurs. Toutes comptaient le peu de munitions qui leur restait et recommandaient leur âme à l’Empereur. Elles étaient consciente qu’elles allaient livrer leur dernier combat, quoi qu’en dise l’inquisiteur, mais elles se battraient jusqu’à leur dernier souffle, pour la gloire de l’Empereur-Dieu. Les lourdes portes d’acier se refermèrent dans un bruit sourd. Au fond de la passerelle de commandement, protégée par de nombreux sceaux de pureté, l’arme-démon se réveilla. Elle allait de nouveau répandre la souffrance, elle le sentait.

Tous les Astartes corrompus firent leur jonction devant les portes blindés. Thousand Sons et Berserks se positionnèrent devant elles, prêt à intervenir si jamais elles s’ouvraient. Jeskael et Nyx, escorté par les Élus, arrivèrent en dernier.

« L’artefact se trouve derrière ce sas, dit la sorcière.
– Je commence à sentir sa puissance, murmura le seigneur du Chaos. Maintenant, il s’agit d’accéder à la passerelle de commandement. Il nous reste des bombes à fusion ? »

Le long silence qui suivit fut éloquent. Le seigneur du Chaos soupira :

« Mais dite-moi que je rêve… On arrive jusqu’ici sans la moindre perte, on fait couler des torrents de sang et on récolte une moisson de crâne plus que satisfaisante, et il n’y en a pas un parmi vous qui a pensé à amener du matériel anti-char…
– Je faire muter la porte, proposa frère Basth. Nos armes pourront percer sans trop de difficultés un mur de chair.
– Et ton mur de chair risque de nous renvoyez les munitions qu’on lui tire, rétorqua Arthurion, le champion Elu.
– Silence ! rugit Jeskael. »

L’aura de puissance que dégageait l’artefact augmenta sans raison apparente. Se faisant, sa nature se précisa. Une douce chaleur se répandit dans le corps de tous les Marines. Jeskael ne savait que trop bien ce que cela signifiait. La seconde d’après, Nyx se retrouva avec un pistolet à plasma plaqué sur la tempe.

« Dit moi que tu l’ignorais… dit le champion de Khorne d’une voix déformé par la colère.
Dit moi que tu ignorais que l’arme pour laquelle on a risqué nos vies est consacrée au Prince du Chaos. »

La sorcière ne répondit rien, et le regarda d’un air de défi. Le culte de Khorne et de Tzeentch se regardèrent en chien de faïence, le doigt sur la détente de leurs bolters. Conscient du fait qu’une guerre fratricide menaçait d’éclater au moindre faux pas, Jeskael rengaina son pistolet. Si les Astartes se détendirent, ils n’en montrèrent rien.  Pourtant, le seigneur ne décolérait pas.
« Je n’y croit pas. Tu nous fais nous déplacer pour ça, alors qu’on n’a pas un seul Slaaneshi à bord. Pas un seul !
– Je me permets de rectifier, répondit Nyx d’une voix égale. Nous n’avions pas un seul Slaaneshi à bord.
– Qu’est ce qu… commença Jeskael, mais il s’interrompit.»

Les portes blindées de la passerelle venaient de s’ouvrir. Les hérétiques oublièrent instantanément leurs différents, et tous se mirent en joue en un seul mouvement fluide. Enfin, tous sauf les Thousand sons, qui ne prirent même pas la peine de lever leurs armes. Une sœur de bataille se tenait dans l’encadrement de la porte, l’armure maculée de sang, une longue lame barbelée à la main. Derrière elle, des cadavres mutilés jonchaient le sol. Tous étaient figés dans un air d’extase absolu, à moins que ça ne soit une souffrance indicible. La responsable de ce carnage marcha en direction du seigneur de Khorne avec une grâce peu commune, et tomba à genou devant lui, la tête baissée en signe d’allégeance. Nyx sourit à Jeskael d’un air entendu.

«  Eh bien, pour une surprise… se contenta de murmurer ce dernier ».
Revenir en haut Aller en bas
Le Seigneur Du Sang
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 17
Localisation : Derrière toi, ma hache a la main

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Dim 17 Mai - 10:18:40

Bien le maljour a tous, voici la suite de mon récit. Désolé pour sa faible longueur, je n'ai pas trop le temps d'écrire ses derniers temps. Cela dit, bonne lecture.

« Quel est ton nom ? demanda le seigneur d’une voix grave.

La sœur nouvellement corrompue leva les yeux vers le colosse en armure. Se faisant, elle remarqua l’emblème sur l’épaulière droite de son armure. Une rose noire. Étrange pour un Astartes, du Dieu du sang de surcroit. Cependant, elle ne s’attarda pas sur ce détail. Elle aurait tout le temps de se renseigner plus tard. Mais il fallait pour ça avoir un plus tard.

– Je suis… J’étais la sœur Jay, répondit-elle. Mais la plupart m’appelait Sorrow.
– Sorrow, relèves-toi, ordonna Jeskael. Et en garde. »

Dans la main de l’ancienne sœur, l’épée-démon bourdonna. Jay eut tout juste le temps de bondir en arrière, avant que la lame du champion de Khorne ne fuse vers sa poitrine. À l’intérieur de sa tête, une voix chantante lança un avertissement. Sorrow para le coup de taille qui visait son cou d’un revers de son arme, et passa à l’offensive. Serrée dans son poing, l’épée démon donna une partie de sa puissance à la Slaaneshi en une vague de plaisir intense, tout en continuant d’avertir sa porteuse quand Jeskael amorçait un coup imprévisible. Le fils de Khorne l’avait mise au défi, alors elle allait le remporter pour la gloire du Prince du Chaos…

Jeskael restait imperturbable, malgré l’apparente difficulté qu’il avait à se défendre face aux assauts fulgurant de son adversaire. Mais ce n’étais qu’apparence. Le seigneur jaugeait la Slaaneshi. Celle-ci avait du talent. Elle pourrait être utile à l’avenir. Bien, pensait le Déchu, il est temps de mettre fin à cette mascarade. Un battement de cœur plus tard, la lame de son épée était plaquée contre la jugulaire de son opposante.

« Sœur Sorrow, dit Jeskael d’une voix calme, bienvenue parmi nous.

Sans attendre de réponse, il se tourna vers les Thousand Sons et continua :

– Frère Basth, je te porte garant d’elle jusqu’à ce qu’elle forme son propre culte. Si quelque chose devait lui arriver, je te considèrerai comme l’unique responsable.
– Je vous demande pardon, mais… commença l’aspirant-sorcier.
– Je ne te demande pas ton avis, le coupa le seigneur. Quand à vous autres, dit-il en s’adressant à la totalité de ses hommes, je vous interdit de faire le moindre mal à la nouvelle venue, sinon il vous en cuira. Me suis-je bien fais comprendre ? »

Un « chef oui chef ! » tonitruant répondit. Jeskael ordonna à ce que l’on récupère les rares cultistes survivants et à ce que l’on retourne à bord de la barge de bataille La fureur impie. Très vite, Sorrow se retrouva seule avec son protecteur attitré.

« Comme si j’avais besoin d’un chaperon, cracha-t-elle.

Frère Basth la fusilla du regard.

– Le seigneur Jeskael est un guerrier sanguinaire, mais pas un imbécile, expliqua l’aspirant sorcier d’une voix hautaine. Ce n’est pas parce que différents cultes se battent ensemble qu’ils ne se haïssent plus. Tant que tu n’as pas ta propre suite, tu es en danger. Et visiblement, Jeskael pense que tu lui sera utile.
– Et en quoi te tenir responsable de tous ce qui pourra m’arriver y remédierai ?
– Parce qu’aucun adepte de Khorne ne s’élèvera contre ses ordres, et que les Rubicae n’agiront que sur ordre de Nyx ou de moi. Or c’est grâce à Nyx que tu es là, ça m’étonnerai donc qu’elle veuille ta perte. La seule personne qui pourrait te tuer est donc moi. Jeskael le sait, et en me nommant garant de toi, il peut appliquer la sanction qui lui plaira de façon tout à fait légitime. »

La Slaaneshi resta coite. Elle avait sous-estimé le Déchu. Il ne faudra être que plus prudent. Mais qu’importe, les murmures de l’épée l’aideront…


La barge de bataille La Fureur Impie était une imposante machine-démon, construite selon un schéma gothique proche de celui de l’Imperium, mais cependant couvert de symbole sacrilège qui aurait fait fondre les yeux d’un prêtre de l’Ecclesiarchie. Et si d’aventure cela n’était pas suffisant, d’impressionnante bordées de canon à plasma auraient le même effet, à des proportions plus importantes. Alors qu’elle parcourait les allées du vaisseau aux côtés de l’aspirant-sorcier, Sorrow put entendre des chuintements inquiétants sortir des nombreuses plaques d’aération, parfois suivis d’un hurlement de terreur et d’agonie mêlées. Certainement un homme d’équipage malchanceux qui a éveillé la soif de sang du démon possédant la barge de bataille.

« C’est un puissant bâtiment que vous avez là, siffla Sorrow d’admiration.
– Un cadeau d’un monde-forge affilié au Mechanicum noir, lui répondis Basth.
– Ils ont été bien généreux…
– Comme si on leur avait laissé le choix, rétorqua le sorcier en riant. »

La Slaaneshi et son protecteur involontaire continuèrent leur chemin, jusqu’à arriver sur une passerelle surmontant une salle gigantesque qui ressemblait à une arène. En contrebas, elle vit la forme imposante d’un Astartes accompagné d’une vingtaine de cultistes. Sorrow reconnu immédiatement le seigneur Jeskael, par contre elle ignorait les raisons qui le poussait à descendre dans un colisée avec de simples cultistes. La nouvelle recrue demanda :

« Pourquoi est-il là ? Il veut s’entrainer ?
– S’entrainer ? Avec de simples humains, et juste après une bataille ? ricana l’aspirant-sorcier. Bien sûr que non. Jeskael ne s’entraine jamais, car il n’y a sur ce vaisseau aucun adversaire à sa mesure. Ces cultistes vont subir un bien pire châtiment. Ils vont se décimer mutuellement, armé seulement de poignards. Le combat s’arrêtera quand seuls deux d’entre eux seront encore debout.
– Pourquoi donc ? interrogea la Slaaneshi.
– Jeskael est très respectueux de la vie de ses soldats, fussent-ils de simples humains. Aucun ne sera jamais sacrifié inutilement. C’est pourquoi tous ont une confiance aveugle en lui. Mais il exige une seule chose des combattants sous ses ordres. Qu’ils ne faillissent pas. Ceux-là ont certainement dû fuir lors de la bataille. Probablement parce qu’ils ne pouvaient pas faire autrement. Mais cela importe peu à leur chef. »

Comme pour illustrer ces paroles, une clameur monumentale jaillit de l’arène alors que les cultistes s’élançaient les uns contre les autres. Le sol rougit rapidement sous les coups acharné des humains, tentant désespérément de regagner les faveurs de leur maitre. La récente adepte du Prince du Chaos se désintéressa rapidement de ce combat sans aucune beauté, ce qui n’était pas le cas de son arme-démon, attaché dans son dos, qui réclamait des âmes par des murmures de plus en plus insistants dans l’esprit de sa porteuse.

Cependant, la voix se fit plus faible et fini par s’éteindre quand Sorrow suivit le frère Basth hors de la salle. Ils croisèrent de nombreux Astartes, portant l’armure rouge du culte de Khorne. Ceux-ci dévisagèrent l’ancienne Sœur de batailles avec un regard lui promettant la mort dès que leur seigneur l’autoriserait. Cependant, au fil des couloirs, ils se firent moins présents, pour finalement disparaître totalement. Sans qu’elle ait besoin d’en poser la question, le sorcier lui donna la réponse. Ils étaient dans la zone appartenant officieusement au culte de Tzeentch.

« Tu as des questions, je le sens d’ici, continua Basth. C’est l’endroit parfait pour les poser, il n’y a ici aucune oreille indiscrète. »

Le regard de l’aspirant convainc Sorrow de ne pas nier cette évidence. Elle commença :

« La sorcière. Cette Nyx. Elle m’intrigue. Comment un pareille personne a-t-elle pu se hisser jusqu’à cette place ?
– Nyx vient du monde-ruche de Lakris. Elle faisait partie d’une secte de faible importance vénérant l’Architecte des Destinées. Elle manifesta très tôt des pouvoirs psychiques, de divination notamment. Inutile de dire qu’avec de tels talents à sa disposition, associés à son intelligence et à ses charmes naturels, elle gravit rapidement les échelons la séparant du commandement total de la secte. Une fois à sa tête, celle-ci gagna en influence à une vitesse phénoménale. Quoi de plus normal, vu que Nyx pouvait prévoir les conséquences de chacune de ses décisions et choisir la meilleure en fonction de ses visions.
De plus, le destin lui souriait. En effet, elle fit une découverte fabuleuse dans les catacombes de la capitale planétaire. Là-bas, dans une crypte, se trouvait des dizaines de statues d’Astartes en arme. Du moins, c’est ce que tout le monde pensait jusqu’à ce qu’elles se mettent à bouger sous les ordres de Nyx. Ces statues étaient des Rubicae, que tu as du voir à l’œuvre aujourd’hui. Par ailleurs, je me trouvai aussi dans cette crypte, maintenu dans un champ de stase. Encore aujourd’hui j’ignore ce que j’y faisais, c’est pourquoi je décidai par curiosité de suivre cette intrigante jeune femme. Enfin bref. Avec les forces qu’elle avait entre ses mains, elle déclencha une insurrection générale. La planète tomba en neuf jours. Malheureusement, le changement est imprévisible, et Nyx perdit tout, deux semaines seulement après sa victoire éclatante.
Un ost vengeur d’Astartes du chapitre des Space Wolf tomba sur Lakris, et la purgea de la quasi-totalité de sa population. Voyant que tout était perdu, Nyx décida de quitter le monde-ruche avec la vingtaine de Rubicae qui n’avait pas été détruit lors des combats, moi à leur tête. Notre vaisseau fut récupéré par celui de Jeskael. Son armée était alors bien plus réduite qu’aujourd’hui, c’est pourquoi il nous proposa une alliance plutôt que de nous détruire. Nyx accepta, à condition qu’elle garde le contrôle total des Rubicae, ainsi que l’autorisation d’enrôler de nouveau combattants dans le culte de Tzeentch. Le seigneur ne s’y opposa pas, l’avantage de disposer d’un devin étant bien trop important. Et les nombreuses victoires remportées grâce à cette collaboration ne peuvent pas lui donner tort.
– D’ailleurs en parlant de cette collaboration… commença Sorrow
– Des rumeurs circulent parmi les fidèles des deux cultes, la coupa Basth avec un sourire. Comme quoi les beaux yeux de la sorcière ne laisseraient pas Jeskael indifférent. Mais souvient toi, le seigneur est un Astartes de Khorne, ancien Dark Angel de surcroît. Il ne faut pas accorder de crédits aux dires de cultistes incapables de comprendre ce que cela signifie. Surtout qu’il est assez dangereux de porter de telles allégations, Jeskael ayant le coup d’épée facile…
– Je vois, murmura la Slaaneshi. Juste une dernière question. Pourquoi avoir choisi une rose comme emblème ?
– Tu atteints ici les limites de mon savoir, lui répondis l’aspirant sorcier en haussant les épaules. Seul le seigneur le sait, et il ne le révèle qu’à ses ennemis les plus valeureux, juste avant qu’il ne les tue. »

Sorrow acquiesça silencieusement. La fatigue commença à se faire sentir. Basth lui désigna ses quartiers, avant que lui-même ne se retire, non sans donner un dernier conseil à l’ancienne sœur.

« Et surtout, essaye de faire tes preuves… »


A vos claviers


Dernière édition par Le Seigneur Du Sang le Sam 20 Juin - 21:34:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Seigneur Du Sang
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 17
Localisation : Derrière toi, ma hache a la main

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Sam 13 Juin - 16:14:16

Maljour à tous,

Après un long moment, voici la suite de mon fluff, qui touche bientôt à sa fin. Aujourd'hui, on assite à un match des rouges contre les verts  lol! . Bonne lecture.



Le silence régnait dans la cité-ruche. Un silence de mort, seulement brisé à certains endroits par des beuglements bestiaux, des tirs sporadiques et par le grondement des moteurs. Les deux soleils rouge de jetaient une froide lumière sur les ruines des bâtiments impériaux. De hautes statues à la gloire de l’immortel Empereur de l’humanité gisaient, brisé et désacralisés à divers endroit de la ville. Voilà ce qui restait de la capitale planétaire de Gehenna V après le passage d’une Waagh ! furieuse : une ville entièrement vidée de sa population. Les habitants des niveaux supérieurs avaient pu être évacués à temps. Ceux du sous-monde et les soldats des Forces de Défense Planétaire n’ont pu que recommander leurs âmes à l’Empereur. Et visiblement, ça n’a pas suffis, comme en témoignait le sol rougis par ces infortunés. Mais dans ce paysage de dévastation, les orks n’étaient pas seuls. Les gravats crissèrent sous les chenilles de plusieurs transports Rhino, et le son caractéristique des bottes de céramite battant le béton résonna entre les arches détruites alors que les Astartes prenaient position. Cependant, leur apparence ne laissait aucun doute sur leur allégeance. Le Chaos avait atteint Gehenna V…

Jeskael débarqua du Rhino escorté par ses Elus ainsi que par deux dizaines d’Astartes. Il appréciait tout particulièrement de voir les constructions des laquais du Dieu-cadavre mises à bas. Son seul regret était que ça ne le fut pas par sa main. Cependant, il s’arracha à sa contemplation. Il fallait rester fixé sur sa tâche. Tâche ayant pu paraître irréalisables, voir même méprisables aux yeux d’un autre général. Jeskael avait tout simplement le projet de prendre le contrôle de la Waagh ! Pour cela, il fallait éliminer tous les chefs de la horde, avant de la pousser à abandonner la vénération de Gork et de Mork pour Khorne. C’était risqué. C’était audacieux. Mais le jeu en valait la chandelle. Si le seigneur réussissait, c’étaient plus d’un million de féroces combattants qui ferait couler le sang au nom de Khorne. Le seigneur du Chaos et son escouade se mirent à couvert au rez-de-chaussée d’une construction anonyme, tandis que les deux autres groupes firent de même dans d’autres bâtiments. Jeskael jeta un coup d’œil à travers une fenêtre. Ils avaient des lignes de tirs dégagées, et toutes les armes nécessaires pour les exploiter. Un sourire naquit sous son casque. Le culte de Khorne était prêt à réserver un accueil chaleureux aux peaux-vertes. Les orks n’avaient aucune chance.

En équilibre, accroupie sur le rebord d’un toit, Sorrow observait le campement ork s’agiter en bas, tels des insectes vert grouillant au sein de leur fourmilière puante. De gigantesques plateformes d’artillerie surplombaient la masse. Elles étaient la création d’un mékano ork de grand talent. Enfin, de grand talent selon les standards orks. Ces pièces d’artillerie restaient un ensemble de tôles grossièrement rivetées et servies par des orks guères plus intelligents que les groxs qu’ils mangent. Ces lance-missiles géants étaient une menace pour tous combattants à des centaines de kilomètres à la ronde. Fort heureusement, comme toutes créations de génie, seul le concepteur originel était capable de les maintenir en état. Nul besoin de les détruire ou de les saboter. Tuer le mékano suffira. Sa mort désorganisera par la même occasion la moitié des troupes ennemies de la cité-ruche. Un rictus déforma le visage de la Slaaneshi. Cet ork était sa proie. Pour elle, il était déjà mort.

« Ne pêche pas par excès de confiance Sorrow, murmura d’une voix suave le démon emprisonné dans son épée.

– Ca serait bien la première fois que tu m’empêche de commettre un pêché, railla Sorrow, répondant à voix haute aux murmures résonnant dans son esprit.

– Certes. Cependant, je ne tiens pas spécialement à te voir mourir si c’est pour attendre des siècles que quelqu’un me ramasse, ou pire, si c’est pour devoir servir une de ces brutes à la peau verte…

– Car tu penses que je ne serais pas de taille à triompher d’une brute décérébrée, fusse-t-elle accompagné de quelques-uns de ses semblables ? Ce genre d’insinuation me donne juste envie de t’abandonner à eux, si tu crois qu’ils sont meilleurs combattants que moi, menaça Sorrow. »

L’arme-démon eut le bon sens de ne rien répondre. Sorrow replongea dans ses souvenirs de duels acharnés et de décapitations surprises contre les champions de diverses races. Jeskael avait fait d’elle l’assassin de son armée. C’était d’ailleurs le seul rôle qu’elle pouvait remplir, du fait de l’absence de culte de Slaanesh a bord de la Fureur Impie. Elle avait bien tentée d’en fonder un, mais elle jugeait les cultiste pitoyables, aussi les avaient-elle tous utilisé à des fins artistiques, que ce soit pour peindre une fresque avec leurs entrailles, ou alors pour s’exercer à la scarification à l’épée tronçonneuse, ce qui eut des résultats pour le moins mitigés. Cependant, il ne faut pas croire que les Astartes sous ses ordres eurent plus de chance. Les membres de la bande de Raptors qui avait rejoint Sorrow furent très vite découverts écartelés et cloués vivants à divers endroits de la barge de bataille après que l’un de leur membre ait commis l’erreur de s’opposer à elle. Cet évènement lui valut le respect de la totalité des marines de Khorne. Au final, Jeskael avait laissé l’ancienne Sœur de bataille opérer seule, la jugeant de taille à se défendre seule. Par la suite, Sorrow pus prouver ses nombreux talents d’élimination contre des dizaines d’adversaires différents, plongeant du ciel dans le hurlement de ses réacteurs dorsaux avant d’entamer une danse magnifique ponctuée des cris de peur et de souffrance de sa proie. Non, le mékano n’avait aucune chance…

Nyx avait pris position avec les Rubicae sous les voûtes d’une église à moitié brulée. À ses côtés, l’aspirant-sorcier Basth faisait apparaître des flammèches multicolores au bout de ses doigts pour échapper à l’ennui. Cependant, le regard réprobateur de la sorcière le fit cesser immédiatement, et il se reconcentra sur son rôle à venir. Dans quelques minutes, des motards passeront devant leur position, des orks sur leurs talons. Ils ramèneront cette horde jusqu’à la position de Jeskael, et le culte de Tzeentch devra couper leurs arrières pour les tuer jusqu’au dernier. Un piège grossier, mais efficace. À l’image de leurs ennemis en quelques sortes. Nyx ferma les yeux, et scruta les différents futurs possibles avec ses pouvoirs. Comme toujours avec les orks, ceux-ci était nombreux et imprévisibles, mais les plus probables se terminait tous de la même façon : les orks étaient massacrés et le mékano à leur tête perdait la sienne. Elle revint à la réalité, et prévint Jeskael que tout se passerait comme prévu. Quelques minutes plus tard, le vrombissement d’un escadron de motard se fit entendre, presque entièrement couvert par les rugissements tonitruants des orks le suivant. Comme prévu, ils passèrent devant l’église sans remarquer les Rubicae. Nyx eu un rictus méprisant. Les Xénos n’avaient aucune chance…

Le gros de la horde avait déjà quitté le campement, à la poursuite de la demi-douzaine de motards qui avait pénétrer à l’intérieur, jeter quelques grenades avant de repartir le plus vite possible. Ces orks étaient vraiment stupides, pensa Sorrow. Car en réalité, le reste du dispositif des marines du Chaos n’était là que pour simplifier sa tâche. Le camp semblait vide, mais sa proie ne s’était pas encore montrée. En effet, le mékano qu’elle devait tuer se battait en méga-armure. Il lui fallait plusieurs minutes pour se la mettre avant de pouvoir rejoindre ses boyz. Or, le temps que cela se fasse, ceux-ci seront déjà parti, réduisant considérablement le danger pour Sorrow. La forme massive du mékano finit par sortir de la plus grande hutte, accompagné d’une vingtaine de peaux-vertes massifs. L’ancienne sœur de bataille bondit, activant par la même occasion ses réacteurs dorsaux. Elle s’éleva le plus haut possible, les bras écartés, grisée par la sensation de toute puissance que lui offrait son altitude. Quand elle estima être à une altitude suffisante, elle s’inclina vers le sol, fit rugir ses réacteurs. Dans quelques secondes, elle allait s’abattre sur sa proie à une vitesse inconcevable. Ensuite, elle commencerait à danser, et quand ils seraient tous morts, elle redécollerait. Ca ne devrait pas prendre plus d’une minute. Cependant, un des Nobz leva la tête une seconde trop tôt, et beugla un avertissement, avant de mourir pulvériser par la force de l’impact de l’armure de Sorrow sur sa cage thoracique. Mais le mal était fait. La Slaaneshi avait perdu l’effet de surprise. Elle eut tout juste le temps d’esquiver la pince énergétique du mékano avant de recevoir un coup de hache monumental dans le dos, mettant ses réacteurs hors d’usage. Le combat s’annonçait plus ardu que prévu. Mais cela n’inquiétait pas Sorrow. En un battement de cœur, elle était en garde. Deux battement de cœur plus tard, un Nob s’effondra, suivit d’un autre. Ma proie, il faut que je tue ma proie, pensa la Slaaneshi. Elle esquiva une nouvelle pluie de coup avec grâce avant de plonger sa lame dans le cœur du mékano, l’arme démoniaque se jouant des plaques de blindage du Xéno. Cependant, dans un ultime réflexe, celui-ci arracha l’épée-démon des mains de Sorrow et la brisa avec sa pince énergétique surdimensionnée. Un hurlement psychique d’une intensité phénoménale résonna dans l’esprit de tous les combattants alors que le démon retournait dans le Warp. Un ork tomba à genoux et lâcha son arme en se bouchant les oreilles, dans l’espoir que cela fasse taire le cri. Son ennemie n’hésita pas une seconde. Elle empoigna la hache Xéno, et recommença son ballet de mort. Elle tua trois peaux-vertes avant que ceux-ci ne reprennent leurs esprits. Le combat recommença plus violent que jamais, les orks voulant venger leur chef et ce au mépris de leur vie. Le kikoup’ du Nob était bien plus lourd que l’épée-démon. Bien plus primitif aussi. Aucune subtilité. Point de souffrances exquises. Juste d’impressionnantes gerbes de sang à chaque coup. Impossible de danser avec un pareil outil, pensa Sorrow. Mais qu’importe, le sang jaillissait des blessures, et cela lui plaisait. Elle frappa avec de moins en moins de grâce, mais de façon de plus en plus frénétique et saccadé, sans accorder la moindre importance à sa protection. Sa soif de sang augmenta à chaque fois que sa hache mordait la chair des orks. Jamais elle n’avait ressenti un plaisir aussi pur. Comment avait-elle pu être aveuglée au point de mépriser cette exaltation ? Maintenant, elle comprenait Jeskael et son culte, elle comprenait leur amour des massacres sanglants. Levant les yeux au ciel, elle hurla un cri de guerre, un serment qu’elle aurait dû prononcer depuis bien longtemps :

« Du sang pour le dieu du sang ! Des crânes pour le trône des crânes ! Pour Khorne ! »

Voilà, si maintenant des adeptes de Slaanesh ont envie de m'égorger, ne vous inquiéter pas, vous ne serez pas les seuls  Wink. A vos claviers.
Revenir en haut Aller en bas
Le Seigneur Du Sang
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 17
Localisation : Derrière toi, ma hache a la main

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Dim 14 Juin - 11:39:28

Maljour a tous,

Voici la dernière partie de mon fluff. N'oubliez jamais, Khorne, c'est le meilleur   . Bonne lecture.


Le futur est imprévisible. Surtout quand le futur dépend des orks. Difficile de prévoir le déroulement d’une bataille quand de nouvelles possibilité apparaissent et que d’autres disparaissent chaque seconde. Mais qu’importe, pensa la sorcière, notre situation est suffisamment favorable pour que nous n’ayons besoin de prédire l’avenir. Il suffisait maintenant au culte de Tzeentch de rejoindre le combat et la victoire appartiendrait aux Astartes. Cependant, avant de donner l’ordre d’avancer aux Rubicae, elle sentit un futur devenir de plus en plus tangible. Elle s’attarda dessus, et écarquilla les yeux quand elle vit ce à quoi il correspondait. La sorcière vit Sorrow abattre d’un bolt dans la tête le servant d’une plateforme d’artillerie ork. Elle vit l’ork abaisser le levier de mis à feu lorsqu’il s’effondra. Nyx n’eut même pas le temps de prévenir frère Basth avant qu’un missile gigantesque ne s’abatte juste devant leur position, soufflant l’église dans laquelle ils se trouvaient.

Souffrance. C’est la seule chose que ressentit Nyx lorsqu’elle reprit connaissance, quelques minutes plus tard. Elle était bloquée sous les débris du bâtiment. A grands efforts, elle s’extirpa des décombres. Outre un sérieux mal de crâne, la sorcière était indemne, l’armure ayant absorbé la grande majorité du choc. Les autres n’avaient pas eu sa chance. Frère basth avait le torse défoncé par un pilier de pierre projeté par l’explosion. Quant aux Rubicae, ils se trouvaient sous plusieurs tonnes de gravats. Aucune signature magique ne filtrait. Ils avaient fini par mourir, eux aussi. Il faut prévenir Jeskael, pensa Nyx. Cependant, sa radio était hors d’usage, comme nombre de fonctionnalité de son armure. Des voix caverneuses se firent entendre. Des orks, certainement venus voir ce qui c’était passé. La sorcière chercha son épée du regard, mais ne la trouva pas. Tant pis, les orks seront carbonisés par les flammes du changement. Les Xénos était une douzaine, mené par le plus gros d’entre eux. Quand ils remarquèrent la femme en armure, ils beuglèrent un cri de guerre et chargèrent sans poser de questions. Nyx ferma les yeux, et puisa suffisamment d’énergie dans le Warp pour cracher par ses paumes un torrent de feu multicolore. Les trois premiers périrent instantanément, mais les suivants se rapprochèrent de plus en plus, comme si les flammes mutagènes ne leur faisaient rien. Tzeentch est imprévisible, se dit Nyx alors même qu’elle puisait un maximum d’énergie Warp. Peine perdue. Les peaux-vertes n’était plus qu’à cinq mètres. De désespoir, la sorcière arrêta de manipuler les vents du Chaos pour libérer leur puissance brute sur les orks. Elle hurla de douleur alors que des éclairs noirs jaillissaient de ses doigts, mais dut s’arrêter quand un faisceau de flammes sombres sortit de sa bouche. Ses veines s’obscurcirent en même temps que sa vue. Tous les orks furent écorchés vifs en une fraction de seconde quand l’énergie brute du Warp sortit du corps de Nyx en une onde de choc qui rasa les rares choses encore debout. L’adepte de Tzeentch tomba à genou, vidée par l’effort qu’elle avait fourni, et traumatisée par l’expérience. Surmontant sa fatigue, elle tenta de voir le déroulement de la bataille grâce à sa divination. Avec horreur, elle remarqua que ses pouvoirs psychique avait disparu. Ce n’était pas qu’elle était trop épuisée pour les utiliser, non. Toute magie avait désertée l’esprit de la sorcière. Non, c’est impossible, pensa-t-elle, ça ne peut être vrai. Je ne peux pas tout avoir perdu comme ça… Tenant sa tête entre ses mains, Nyx hurla son désespoir. Mais ce désespoir se mua bien vite en rage quand elle réalisa que Tzeentch l’avait abandonnée. Et cette rage disparue bien vite, remplacée par une haine dévorante. Tzeentch l’avait trahi, elle qui avait dédié sa vie aux intrigues et à la sorcellerie, elle qui avait été sa plus fervente adepte. Maintenant, c’était la colère qui parcourait ses veines. Une colère bien plus puissante que ses pouvoirs ne l’avaient jamais été. Une colère impie venant d’une divinité qui avait posé son regard sur elle. Elle accepta cette bénédiction de toute son âme, sentant son corps être régénéré par la puissance de son nouveau maître. Elle se leva, et empoigna l’arme du Nob ork, un eviscerator encore intact qui devait avoir appartenu à un prêtre du Ministorum. Elle leva la gigantesque épée tronçonneuse à une main, la pointa vers le ciel et rugit :

« Je verserai le sang en ton nom, toi qui m’as choisi ! Je jure d’exterminer tes perfides ennemis partout où ils se trouvent ! Du sang pour le dieu du sang ! Des crânes pour le trône des crânes ! Pour Khorne ! »


Les premières lignes orks avaient été éliminées en une fraction de seconde, les aliens éclatant littéralement sous le feu nourris des marines du dieu du sang. Le piège était un succès retentissant. Cependant, les orks avait fait une barricade avec les cadavres de leurs camarades, et délivraient une tempête de tirs, qui, quoique imprécise, punissait de mort immédiate l’Astartes qui sortait de son couvert pour pouvoir viser les Xénos. Mais les Rubicae se faisaient attendre, et impossible de contacter ni Nyx, ni Basth. Jeskael baissa vivement la tête, évitant un projectile d’un calibre impressionnant avant de répliquer avec son pistolet à plasma, vaporisant le crâne de l’ork qui a eu l’audace de lui tirer dessus. À côté du champion de Khorne, un space marine eut le torse explosé par une pluie de munition alors qu’il tentait de jeter une grenade vers les lignes orks, couvrant ses frères de bataille d’un liquide vermeil et leur arrachant un rugissement de rage. Jeskael détestais voir ses hommes se faire massacrer sans qu’il ne puisse rien faire pour le sauver. C’était parce qu’il était prêt à se sacrifier pour sauver ses frères que ceux-ci le respectaient au plus haut point. Ils remettaient sans discuter leur vie entre ses mains, sachant que leur mort ne serait jamais vaine s’ils tombaient en suivant ses ordres. Et en ce moment précis, Jeskael trahissait leur confiance. Le repli semblait la seule solution permettant d’éviter le massacre des Astartes. Mais ce faisant, il trahirait son dieu, en refusant de verser le sang par couardise. Il fallait faire un choix, alors même que les balles sifflaient de toutes parts. Le Déchu se rappela de ce qu’il avait entendu dans le canal-vox. Il avait entendu Sorrow se dévouer à Khorne. Et il l’avait entendu triompher d’ennemi vingt fois plus nombreux qu’elle. Cela ne pouvait signifier qu’une seule chose. Le regard du seigneur des massacres était posé sur Gehenna V. Et il fallait lui rendre honneur. Ouvrant la fréquence générale de la radio, Jeskael dit d’une voix vibrante :

« Mes frères, Khorne nous regarde ! L’appel du combat résonne ! Répondrons-nous présent ou alors ignorerons-nous la volonté de notre maître à tous ?  Guerriers, êtes-vous prêt à payer la dîme en sang maintenant ? Allons-nous montrer à ces parodies de combattant la fureur des fils de Khorne ?
– Le seigneur à raison ! rugit un Astartes. Au contact ! Du sang pour le dieu du sang !
– Des crânes pour le trône des crânes ! répondis le reste des marines.
– Pour la gloire éternelle de Khorne ! conclut Jeskael »

Hurlant leur dévotion au seigneur des crânes, les space marines déferlèrent hors de leurs couverts, mitraillant sans discontinuer les barricades Xénos tout en chargeant. Le seigneur du Chaos était en première ligne suivit de près par ses Elus. Malgré la fureur du Culte de Khorne, les orks ne se démontèrent pas et l’accueillirent par une volée de projectile. Nombreux sont ceux qui tombèrent sous les balles des peaux-vertes, mais tous périrent dans la joie d’avoir servi leur dieu jusqu’à leur mort. Jeskael sentaient les tirs ricocher sur son armure, chacun attisant sa colère. L’affichage tactique ne lui épargnait pas la vision de son armée massacrée. Les voyants s’éteignaient les uns après les autres. J’ai mené mes soldats à la mort, pensa le seigneur, ce qui le fit entrer dans une rage sans nom. Les lignes orks n’étaient plus qu’à cinq mètres. Jeskael rugit un dernier cri de guerre, cri reprit par tous les Astartes survivants. Il percuta les orks avec une force phénoménale et frappa de toute part avec frénésie. Le compteur de victime intégré dans son casque grimpa en flèche. Le sol devint vermeil du sang des peaux-vertes. Le seigneur évita un coup de hache d’un ork massif avant de le décapiter dans le même mouvement. Du coin de l’œil, il vit une pince luisant d’un inquiétant halo bleuté foncer vers sa tête. Jeskael se plia en deux, passa sous le bras de l’ork avant de le couper d’un coup de son épée. Le Xéno hurla de douleur, mais se tut bien vite quand sa gorge fut arrachée par la poigne d’acier du Déchu. Un beuglement retenti, et il eut tout juste le temps de se retourner avant de voir un ork à moins d’un mètre derrière lui, l’arme levé. Trop tard pour esquiver le coup. Soudain, le son caractéristique d’une tronçonneuse se fit entendre et l’ork fut couper en deux au niveau de la taille par les dents de l’eviscerator de Nyx. Celle-ci sourit au seigneur avant de dire simplement « Pour Khorne ». Jeskael fut grandement surpris, mais revint rapidement à lui en voyant un de ses Elus mis en difficulté par un Nob, problème promptement réglé par un tir de plasma dans la poitrine. C’est seulement alors que le seigneur remarqua que presque plus aucun ork n’était encore vivant, et ce qui le pouvait encore était en fuite. Une clameur de louange à Khorne jaillit des gorges des Astartes survivants. C’est à ce moment que Sorrow arriva sur les lieux. Elle observa le sol couvert de cadavre et maculé de sang pendant un long moment avant de déclarer, exaspérée :

« Et voilà, j’ai encore raté le plus intéressant… »

Cette phrase arracha un sourire à tous les space marines. Jeskael ordonna à ce que l’on rassemble les blessés et les morts avant d’appeler un warhawk pour extraction. L’équipage de la Fureur Impie avait subi un rude coup, mais il avait dorénavant la bénédiction de Khorne en personne…


+++ message prioritaire +++

destinataire : Maximilien Xador, général du 20e Pretorialien
émis par : Gloriel Serena, Inquisiteur de l’Ordo Hereticus
date de transmission : 888 M41
pensée du jour : « la pensée engendre l’hérésie »

On signale la présence d’une flotte Astartes classé Excommunicate Traitoris dans votre secteur. Elle ne cesse de gagner de l’importance, attirant de plus en plus de renégats et d’hérétiques. Des rapports indiquent même la présence de créatures du Warp. Cette flotte menace la paix de l’Empereur, c’est pourquoi je vous réquisitionne, vous et votre régiment, par les pouvoir qui me sont conférés par les Hauts Seigneurs de Terra, afin d’arrêter ce danger avant qu’il ne commette trop de dégâts dans le secteur.. Ci-joint, les dossiers qui vous permettrons de vous faire une idée plus précise de la menace. Assurez-vous de disposer de tout le matériel nécessaire aux combats contre le Chaos

Inquisiteur Gloriel Serena, Ordo Hereticus.

+++ fin du message prioritaire +++

Engoncé dans son armure Terminator récemment récupérée sur le cadavre d’un seigneur rival ayant eu la stupidité de le provoquer en duel, Jeskael lut le message avec un sourire narquois avant d’exploser l’écran l’affichant d’un coup de hache expert. Il se retourna vers ses Elus, eux aussi protégé par les lourdes armures de la suite de feu le rival de Jeskael. La passerelle de commandement du vaisseau impérial avait été dévastée en moins d’une minute par le champion de Khorne et son escouade, ne laissant aucun survivant. Enfin, aucun survivant à part le général du régiment embarqué dans la barge, un homme d'une cinquantaine d'années qui semblait toujours avoir la force de sa jeunesse. Maximilien Xador, selon le message reçu par l’officier. Celui-ci était encore assis à son poste, encadré par deux Elus, leur combi-bolters pointé sur ses tempes grisonnante. Jeskael s’approcha de lui. Le général pâlit, mais continua de fixer les seigneur du Chaos droit dans les yeux. Il avait du cran. Et du talent. Le reste des forces chaotiques avaient été mises en difficulté par de vulgaires humains, mais qui suivaient ses ordres avisés. Mais ils n’avaient aucune chance. Les Astartes s’étaient rendus maîtres du vaisseau avec peu de perte, mais toujours trop au goût du champion de Khorne.

« Je viens vous proposez un marché, général, commença Jeskael.
– Quelle sorte de marché ? demanda l’otage.
– Vous êtes un très bon commandeur, Maximilen. Vous inspirez les hommes. Des hommes comme vous sont rares dans la galaxie. Il serait dommage de perdre vos talents… inutilement.
– Vous me demander de vous rejoindre ? cracha l’autre. Et par cela même de renier ma foi envers l’immortel Empereur de l’Humanité ? Jamais !
– Voilà qui est regrettable, déplora le seigneur du Chaos. Sincèrement regrettable. En d’autres circonstances, j’aurais été heureux de vous affronter de nouvelles fois, sur d’autres champs de batailles. Mais malheureusement, mes plans actuels ne doivent souffrir d’aucun contretemps.
– Alors qu’attendez-vous ? cria Maximilien Xador. Dites à vos chiens de garde de m’abattre ! Tuez-moi, qu’on en finisse !
– Vous abattre comme ça ? Non, non, non… Voilà qui serait indigne de votre valeur, général. Je vous laisse l’occasion de mourir comme vous avez vécu. En soldat. Mourrez l’épée à la main.
– Qu’il en soit ainsi, sourit tristement le vieux garde. J’aurais seulement une dernière question avant que vous me tuiez.
– Faites donc, lui répondis Jeskael.
– Sur votre épaulière. L’emblème. Pourquoi ça ? Pourquoi une rose ? »

Jeskael lui donna la réponse. Satisfait, le général empoigna son épée et se leva. Le seigneur du Chaos se mit en garde. Un nouveau crâne alla rejoindre le trône. Et d’autres allaient bientôt suivre…


Vous l'avez compris, la suite, c'est sur les tables de jeu. Maintenant, j'invite tout ceux qui ont perdu du précieux temps de leur vie à lire ma modeste histoire jusqu'au bout à exposer ceux qui leur a plu ou déplu afin que je sache comment m'améliorer si d'aventure je faisais un autre récit.

Chaotiquement,

SDS.


Dernière édition par Le Seigneur Du Sang le Sam 20 Juin - 21:38:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Seigneur Du Sang
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 17
Localisation : Derrière toi, ma hache a la main

MessageSujet: Re: La Rose de Sang   Sam 20 Juin - 21:31:49

Maljour à tous,

Je viens de remarquer, boulet que je suis, qu'il manque un morceau de mon texte. Je l'intègre au message correspondant.

Chaotiquement,

SDS.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Rose de Sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Rose de Sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Kainistes
» Bande d'alexy999 - La Rose Noire
» Aventures de Gurlizek "hache de sang"
» He - Skaven ile de sang
» Les elfes de sang en manque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA FAILLE WARP V2 :: Les Mondes Déchus ( zone artistique ) :: Récite nous l'Ascension de ton Seigneur-
Sauter vers: