LA FAILLE WARP V2

forum des marines et des démons du chaos
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premier contact

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wallace
5 Aspirant Champion
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 27
Localisation : Saint Maur-des-Fossés (94) et GW (Paris 6)

MessageSujet: Premier contact   Sam 25 Oct - 11:50:08

Du sang coule indéfiniment le long de la Pyramide Clef. Jamais ce flot ne se tarit, toujours du Dieu des Crânes il fut béni. Foulez la terre de Prodita, si vous l'osez. Que celui qui pénètre ici abandonne toute espérance. Nul ne peut approcher sans trembler face à l'armée qui, implacable, accourt.

Sentez le sol vibrer sous vos pas. Hurlante et rougeoyante, s'avance la Robur Cruenta.




Dernière édition par Wallace le Sam 25 Oct - 14:41:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daeron le tourmenteur
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 19/11/2013
Age : 19
Localisation : Marseille/Aix en provence/Montpellier

MessageSujet: Re: Premier contact   Sam 25 Oct - 11:56:13

Alléchant, maintenant vite le début de l'histoire ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
c3po
Croisé Noir
avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 25
Localisation : Belfort/Vesoul

MessageSujet: Re: Premier contact   Dim 26 Oct - 9:56:09

j'aime beaucoup le travail de mise en page, ton fluff commence à prendre forme on dirait Smile

au fait Asper est-il dérivé/proche/synonyme (rayez les mentions inutiles) de Aspergus ?
Revenir en haut Aller en bas
Wallace
5 Aspirant Champion
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 27
Localisation : Saint Maur-des-Fossés (94) et GW (Paris 6)

MessageSujet: Re: Premier contact   Dim 26 Oct - 9:58:04

Je vais vous faire un petit récap du Latin ^^

Robur Purpurea = la force pourpre
Robur Cruenta = la force sanglante (en Latin, cruor = le sang qui coule d'une blessure, contrairement à sanguo = le sang qui coule dans les veines)

Asper = c'est un adjectif qui veut dire farouche, dur. Pas de lien avec Aspergus !

Profectio = la source, l'origine
Prodita = (adjectif) trahie
Revenir en haut Aller en bas
c3po
Croisé Noir
avatar

Messages : 411
Date d'inscription : 21/10/2012
Age : 25
Localisation : Belfort/Vesoul

MessageSujet: Re: Premier contact   Dim 26 Oct - 10:05:58

d'ac, merci pour ce cours de latin Smile
Revenir en haut Aller en bas
Wallace
5 Aspirant Champion
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 27
Localisation : Saint Maur-des-Fossés (94) et GW (Paris 6)

MessageSujet: Re: Premier contact   Dim 26 Oct - 14:12:50

Première partie : Profectio

Publius Asper referma le Grand Livre et le remit dans le creux de l’autel. Lui seul détenait le pouvoir de pénétrer au cœur même de la Pyramide Clef. Immense édifice de verre, elle était le symbole des habitants et leur plus grande fierté. Haute de plusieurs dizaines de mètres, elle se dressait fièrement, comme si elle était sortie directement du sol. Ses fondations s’enfonçaient dans la terre et personne ne savait vraiment jusqu’où elles s’y enfouissaient. Elle symbolisait l’histoire et la solidité. Jamais elle n’avait été brisée, jamais en son sein les coups sourds des combats n’avaient retenti.

Elle était le haut lieu du commandement, centre de décision depuis lequel Publius Asper organisait ses troupes et préparait ses plans d’attaque. C’était aussi là qu’il pouvait accéder, par de sombres tunnels éclairés à la lueur de torches, à la Salle des Clefs. Ces Clefs, énormes grimoires, représentaient la source du chapitre mené par Publius. Il était le seul à savoir d’où ils venaient. Lui-même consignait dans ces archives manuscrites les batailles remportées, les mondes traversés ou encore les ennemis vaincus. Il y avait inscrit les noms des plus farouches combattants qu’il avait côtoyés et qui formaient une longue liste lue avant chaque nouveau départ des Space Marines. Ils s’étaient tous distingués par leur force et l’honneur qu’ils avaient mis à servir l’Empire. D’une loyauté sans faille, les hommes de Publius qui pénétraient dans la Pyramide avant le départ se sentaient comme habités d’une aura : ils appartenaient à une élite et se sentaient fiers de porter leur bannière.

Au-delà de la Pyramide Clef, des centres d’entraînement et de lourds hangars se trouvaient dans la plaine. D’autres pyramides, plus petites, servaient de casernes. Elles s’étendaient les unes près des autres, par petits groupements, selon les unités. Sur Profectio, s’étendait ainsi tout un monde pyramidal où se mêlaient la roche et le sable. L’atmosphère chaude enveloppait les Space Marines formant les troupes d’élite de Publius Asper, les Robur Purpurea. Fidèles à l’Empire, ils obéissaient sans broncher aux ordres de celui qui était pour eux comme un guide. Ils le suivaient avec force et honneur sur les champs de batailles où il les avait menés à la victoire à de maintes reprises.

Les traits endurcis par la guerre, Publius Asper avait un visage carré, monté sur un corps trapu et robuste. Il avait toujours montré la plus grande ardeur au combat : ne craignant pas les blessures, il était aussi solide que le nom de ses Marines le laissait entendre. Sa haute stature lui donnait un air encore plus redoutable et ses ennemis tremblaient lorsqu’il posait le pied sur le terrain des opérations militaires. Fin stratège, il ne manquait jamais une occasion de démontrer sa valeur martiale sur les champs de bataille, lors des assauts menés par son armée au nom des Hauts Seigneurs de Terra. Il avait ainsi acquis, au fil des années, une connaissance pointue des différents ennemis et il était capable de moduler sa tactique afin de renverser l’issue des combats en la faveur de ses troupes.

    Les Robur, peu bavards sur leurs origines, faisaient ce qu’on leur demandait sans poser de question, tant qu’on ne cherchait pas à leur en poser en retour…
Revenir en haut Aller en bas
Daeron le tourmenteur
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 19/11/2013
Age : 19
Localisation : Marseille/Aix en provence/Montpellier

MessageSujet: Re: Premier contact   Dim 26 Oct - 14:45:59

Cool !! Mais là je reste sur ma faim, tu me donne pas beaucoup a manger :')
Un récit très descriptif pour l'instant, tu nous met dans l'ambiance martiale de tes guerriers, et ça marche, mais faudrais pas que ce soit toujours ça, de mon avis ^^
En tout cas ça commence bien, vivement la suite ! tu as l'air d'un littéraire, tout comme moi, je t'encourage à lire ma fiction aussi :p

Daeron
Revenir en haut Aller en bas
Wallace
5 Aspirant Champion
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 27
Localisation : Saint Maur-des-Fossés (94) et GW (Paris 6)

MessageSujet: Re: Premier contact   Sam 8 Nov - 17:09:11

Partie 2 : Une double menace

- Messieurs, par ici.

Le groupe d’envoyés passa le seuil de la Pyramide, escorté par plusieurs Marines. Ils se trouvèrent bientôt dans l’antichambre des quartiers de Publius Asper. La porte s’ouvrit et le Maître de Chapitre les reçut.

- Messieurs, je suis plus que surpris par votre présence sur Profectio. Jamais l’Inquisition n’avait porté d’intérêt à mes troupes et je ne comprends pas…
- Silence, l’interrompit celui qui était apparemment en charge de l’expédition. Depuis longtemps déjà nous avons un œil sur votre…Pyramide, puisque c’est ainsi que vous appelez ce lieu. Pourquoi auriez-vous tant besoin de quartiers si grands ? Ces murs ne peuvent pas être vides. De plus, certaines… informations n’ont jamais été communiquées à Terra, concernant votre armée.

Publius les observa en silence. S’il savait une chose des membres de l’Inquisition, c’est qu’ils étaient sans pitié et ne traquaient que lorsqu’ils avaient l’intention d’aller au bout de leurs démarches.

Deux des inquisiteurs s’étaient levés, pendant que leur supérieur continuait à pointer de manière méthodique tout ce qu’il avait soi-disant observé à propos des Robur Purpurea. Ils tâtaient les murs, les palpaient, observaient tout d’un œil méticuleux.

- J’en conclus, et c’est la raison pour laquelle nous avons été envoyés ici, que vous nous devez explications et documents sur tous vos faits et gestes.
- Les Hauts Seigneurs savent précisément les missions que nous menons.
- Vous avez déjà eu à affronter des démons, Commandant Asper.
- En effet, ce fut une des batailles les plus récentes. Nous avons eu affaire à plusieurs hordes de démons sanguinaires, ils portaient la marque d’un des dieux du Warp.
- Khorne, oui. Aucun… signe de changement n’a été observé sur vos troupes ?
- S’il y en avait eu, je m’en serais rendu compte moi-même ou bien j’en aurais été informé. Aucune information ne m’échappe, tout est centralisé ici-même, sous la Pyramide.
- Ah, oui… Votre chère Pyramide. Elle contient vos quartiers ainsi que le sanctuaire ?
- C’est exact. La Pyramide Clef est le centre de tout commandement. Chaque escouade qui part en patrouille s’y rend avant le départ.

L’inquisiteur recula sa chaise, visiblement peu convaincu.

- Je ne suis pas venu ici pour vous entendre débiter des platitudes. Nous savons que vous avez quelque chose à cacher.
- Mes actions n’ont jamais été commandées que par les plus hautes autorités et je ne –
- SILENCE ! Vous n’êtes pas en position de vous justifier, Asper. Une délégation plus importante reviendra dans les jours suivants. Nous verrons alors qui, de vous ou de moi, a raison.

Publius Asper resta assis, les yeux fixés sur les inquisiteurs tandis qu’ils sortaient. Une fois seul, il soupira. « L’ordo hereticus… Ici même, sur Profectio ! ». Il serra les dents et agrippa si vivement les accoudoirs de son siège que ses poings blanchirent. « On n’interroge pas ainsi un Robur ». Il se leva et sortit précipitamment.

- Commandant, on nous signale des perturbations néfastes dans l’atmosphère. Une tempête warp, qui déchirait les zones proches de Profectio semblerait se déplacer vers nous.
- La tempête qui a suivi l’ouverture d’un portail dans les derniers mois ? Celle pour laquelle les Robur Purpurea ont mené des expéditions ?
- Affirmatif. Celle-là même qui a vu déferler les démons rouges sur une planète non loin d’ici.

Publius Asper fit appeler au sanctuaire les différents chefs des corps de son armée. Il avait déposé son casque à tête animale au sol, sur les marches qui menaient à l’autel. Une fois que ses chefs d’élite furent réunis, il se leva d’un air grave.

- Soldats, une menace pèse sur nous. Vous n’êtes pas sans savoir que la tempête se rapproche. Je veux que vous rassembliez l’ensemble des forces armées et que vous les prépariez au combat et à l’invasion pendant les prochains jours.
Revenir en haut Aller en bas
kielran
Fampyr RoZe
avatar

Messages : 1907
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 41
Localisation : ruche parisienne - sous secteur 93

MessageSujet: Re: Premier contact   Dim 9 Nov - 6:10:51

ca se lit vite. c'est efficace et ca donne une impression que c'est trop court tellement c'est agréable.
il faut donc une suite. on l'attend ^^
Revenir en haut Aller en bas
Totof77
4 Marine Vétéran du chaos
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 05/06/2014
Age : 29

MessageSujet: Re: Premier contact   Dim 9 Nov - 12:35:21

C'est claire wallace tu as écris un super récit pour ta légion (ou tu trouves toute ton aspiration ??), vivement la suite Razz
Revenir en haut Aller en bas
Folker
2 Cultiste des Dieux Sombres
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 04/11/2014

MessageSujet: Re: Premier contact   Mar 11 Nov - 20:42:23

très sympa j'aime beaucoup.

quelques conseil fluff.
- L'inquisition et les impériaux en général ne prononce jamais le nom des dieux du chaos......trop d'influence néfaste. Remplace le par le seigneur des crânes ou tous autre petit surnom.
- Les inquisiteurs sont moins directs dans leur enquête contre les Astartes. Ils connaissent la force des bestiaux. Essaye de mettre un peu de subtilité dans leur dialogue.

Sinon très bien continue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Wallace
5 Aspirant Champion
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 27
Localisation : Saint Maur-des-Fossés (94) et GW (Paris 6)

MessageSujet: Re: Premier contact   Dim 8 Fév - 15:51:36

Partie 3 : la bataille de Profectio

Les jours qui suivirent la visite de l’Inquisition furent pesants pour les hommes de Publius Asper. Les dernières recrues devaient être entraînées, les véhicules de combat vérifiés et chargés de munition et les chefs des escouades élaboraient diverses tactiques avec le maître de chapitre.

La huitième nuit, le ciel fut baigné dans une nuée noire qui ne ressemblait pas aux nuages toxiques qui polluaient parfois l’atmosphère. Le fond de l’air grésillait et bourdonnait. Les yeux levés vers le ciel, l’un des commandants de Publius scrutait l’horizon. Les pyramides endormies, la vaste étendue de sable et de rochers, tout lui semblait teinté d’une lueur nouvelle durant cette nuit. A mesure que les minutes s’écoulaient, la nuée noire, elle, stagnait au loin sans évolution. Le commandant fit alerter Publius qui sortit bientôt de la Pyramide Clef, entièrement revêtu de son armure, son casque sous le bras et son pistolet bolter à la ceinture.

- Commandant ?
- Seigneur Asper, j’ai quelques doutes à émettre à propos de cette nuée. Elle gravite dans le haut de notre atmosphère depuis plusieurs heures. Aucun signe de changement, rien à signaler de suspect et pourtant quelque chose me semble louche.
- Vous avez eu raison de me prévenir. Continuez de surveiller la zone, je vais demander un rassemblement général.

Peu de temps après, les forces armées des Robur Purpurea se tenaient sur le parvis de la Pyramide Clef.

- Soldats, depuis bien longtemps nous servons l’Empire. Mais vous n’êtes pas sans savoir que depuis quelques temps, l’Empire semble se détourner de nous. Pire encore, des membres de l’ordo hereticus se méfient et cherchent des vérités qui n’en sont pas. La Pyramide… Votre Pyramide a subi des fouilles. C’est une atteinte frontale contre notre chapitre, qui se doit de tenir bon face à cette menace. Nous ne nous laisserons pas faire et nous montrerons à ces chiens d’inquisiteurs que nous sommes sans merci pour ceux qui se défient de nous. Par ailleurs, une nuée sombre a été repérée plus tôt dans la nuit par le commandant Tullius. Il est fort probable qu’une perturbation démoniaque  déferle sur Profectio dans les heures à venir. Vous avez combattu les démons récemment, vous connaissez leurs forces et leurs faiblesses. Si des hordes rouges venaient à descendre sur notre sol, le combat se compliquerait. Mais vous n’êtes pas devenus des Marines pour œuvrer sur des terrains aisés. Vous ne baisserez pas les bras aujourd’hui. Vous n’abandonnerez pas aujourd’hui. Vous ne vous détournerez pas de la bataille aujourd’hui. Les Robur Purpurea s’uniront pour faire bloc contre les envahisseurs. Nous servons une juste cause et il est intolérable que nos actions soient remises en question. Je demande à l’ensemble de la force de frappe anti-aérienne à se rendre aux postes de commande des aéronefs et à se tenir prête à défendre la cité au moindre mouvement. Formez les escouades d’infanterie dans les casernes.

- Seigneur, vous pensez donc à une double attaque… demanda le commandant Tullius une fois les troupes en ordre de marche vers les casernes.

- Je ne le pense pas, Tullius, je le redoute… Les membres de l’Inquisition ont été clairs, ils ne baisseront pas les bras. Je refuse de leur donner un accès aux Clefs. Ils viendront se frayer une voie d’accès eux-mêmes… Demandez à l’escorte de motards de préparer leurs véhicules ainsi que le mien. Cette nuit, le sable se teintera de rouge.

Retourné prier face à l’autel au creux de la Pyramide, Publius entendit bientôt des sirènes hurler. Fixant son lourd casque doré sur son armure, il se rendit au hangar principal en empruntant un des couloirs secrets qu’il était le seul à connaître. Il donna quelques ordres brefs aux chefs des différents escadrons et, lorsqu’il sortit sur son véhicule accompagné de son escorte, il eut peine à croire ce qu’il voyait.

De lourdes armures noires bordées de tissus rouges, quelques chevelures blanches s’échappant des casques… « Pas de doute, murmura-t-il, l’Inquisition a fait appel à l’Adepta Sororitas. Ils doivent vraiment être préoccupés par notre cas ». Faisant ronfler leurs moteurs, Publius et son escorte s’élancèrent au combat. Les salves de tirs des chars pleuvaient depuis les deux camps et les chenilles crissaient sur le sable recouvrant le sol de la Plaine des Portiques,  non loin de la Pyramide Clef. Çà et là, des volutes de feu s’élevaient autour des lance-flammes. Véritable déchirement de guerre civile, tout n’était que scintillement des armes et bruit assourdissant des canons. Les aéronefs des deux camps se livraient une bataille sans merci dans les airs. Certains rasaient de près le sommet des plus hautes pyramides, faisant frémir et enrager encore plus les Robur Purpurea. Quiconque portait atteinte au patrimoine du chapitre devait être implacablement pourchassé.
Se déchaînant contre une horde de croisés qui l’entouraient, Publius ne sentit pas venir derrière lui l’Inquisiteur qui avait décidé de mener l’expédition. Une lourde charge, presque électrique, répandit ses ondes dans le corps du seigneur pourpre. Ses jambes s’affaissèrent soudainement sous lui et il chancela. Des ondes psychiques… Il se concentra pour chasser la douleur et parvint à se retourner pour faire face à son adversaire qui, dans un souffle, lui lança : « Seigneur Asper, veuillez répondre de vos crimes ».

Au même moment, une horde de cris déchira le ciel. La nuée sombre avait évolué et, peu à peu, s’était mise à rougeoyer. « Des démons !! » hurlèrent les troupes de l’Inquisition. Une cohorte de sanguinaires déboula sur le champ de bataille, se mêlant aux autres armées et dévastant tout, membres de l’Inquisition, sœurs de bataille et Robur Purpurea. La nuit allait être longue et baignée de sang. Prenant ces apparitions comme le signe le plus ferme de la trahison et de l’hérésie du chapitre de Publius Asper, l’Inquisiteur concentra ses pensées pour déverser des ondes de douleur sur le maître du chapitre. « Vous parlerez maintenant. Vous avez fait appel aux démons pour vous soutenir contre nous. Vous avez trahi l’Empereur. Vous avez brisé le sceau de la confiance entre Terra et vous. Vous répondrez de vos crimes et je chasserai de votre esprit la corruption ». Pour toute réponse, il reçut un puissant coup à la jambe, auquel il riposta. Publius fut jeté à terre, son armure pourpre et or tachée de sang et ouverte en plusieurs endroits. « Ceci n’est pas… l’Empire… Vous n’avez pas le dr- » soupira-t-il avant d’être terrassé par la douleur. Quelque chose, au fond de son âme, venait d’être brisé.

Sur la Plaine des Portiques, le rouge dominait : le sang teintait les armures des Space Marines et la peau des démons. Le commandant Tullius tomba non loin de son seigneur et, dans un dernier souffle, il trouva la force de hurler à l’aide pour celui qui lui avait tout appris. Ce fut comme un électrochoc pour les Robur Purpurea : Publius Asper était à terre, face au psyker, lui-même protégé par une très lourde escorte qui repoussait aisément quiconque s’approchait d’eux. Lentement, au milieu du fracas des armes, des balles qui sifflaient et des canons qui tonnaient, un bruit lancinant se fit entendre. Les Robur Purpurea s’étaient mis à prier. La langue qu’ils employaient n’était pas la langue commune et les membres de l’Inquisition, tout en poursuivant les combats cherchaient à comprendre ce dialecte inconnu. Les forces de l’Empire commençaient à se regrouper pour faire face aux démons qui se multipliaient face à eux. Il serait bien temps de terminer de tuer les Robur une fois les hordes sanguinaires repoussées.

La prière des Robur, pendant ce temps, enflait de plus en plus. Elle se mêlait aux cris des démons qui se faisaient massacrer. Le sang faisait rougeoyer le sol de Profectio et les cadavres s’amoncelaient. Aucune issue ne semblait alors possible.
Revenir en haut Aller en bas
Wallace
5 Aspirant Champion
avatar

Messages : 255
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 27
Localisation : Saint Maur-des-Fossés (94) et GW (Paris 6)

MessageSujet: Re: Premier contact   Dim 8 Fév - 21:09:25

Partie 4 : La nuit rouge

Un souffle rauque  résonna dans l’Œil de la Terreur. Les plaintes des démons et les prières enflant les troupes de Publius Asper formaient un long et terrible cri de douleur dont les échos déchirèrent l’espace.

Le maître de chapitre des Robur Purpurea était à terre, secoué de spasmes. Lui qui était, au fil des ans, devenu de plus en plus insensible à la douleur se tordait dans d’affreuses convulsions. Le psyker qui se tenait face à lui canalisait sa force mentale et la dirigeait de plein fouet sur Publius afin de lui faire avouer ses supposés crimes. Alors que la tension psychique était portée à son paroxysme, une onde nouvelle traversa le corps de Publius Asper qui se sentit comme béni. Une lueur rouge scintilla au fond de ses yeux. Depuis le Warp, une ancienne puissance s’était éveillée et avait porté son regard vers la zone de Profectio, fortement perturbée par les présences démoniaques. Le Dieu des Crânes avait entendu la prière des Robur Purpurea, intensifiée par la frénésie sanguinaire de ses serviteurs démons. Ce maître de chapitre était brisé par l’Empire, mais son âme n’avait pas encore baissé ses défenses, dernier baston avant la mort. Publius Asper se releva, chargé d’une force nouvelle et il exhorta ses troupes au massacre. Tous furent ranimés de fureur guerrière et, comme un seul homme possédé, ils s’élancèrent contre les troupes impériales.
Le bain de sang dura encore plusieurs heures. Les démons étaient repartis dans le Warp et les troupes loyalistes virent leurs rangs décimés, les uns après les autres. Au petit jour, il ne restait plus une trace de vie parmi les soldats de l’Inquisition. Publius Asper avait lui-même tranché la tête de l’Inquisiteur qui l’avait tenu auparavant à sa merci. Son crâne avait été planté sur une pique et porté devant la Pyramide Clef, qui avait été en partie détruite par les lourds tirs des chars.
Publius recueillit l’autel, resté intact, contenant les grimoires des Clefs et l’embarqua sur son vaisseau. Les troupes qui avaient survécu se rassemblèrent une dernière fois sur Profectio, à l’aube de leur grand départ. Ils fendirent bientôt l’espace en direction de l’Œil de la Terreur et se posèrent sur une planète démoniaque encore inhabitée, au sol de sable.

- Nous avons été trahis par l’Empire. Mort au faux Empereur ! Les Robur Purpurea ne sont plus. Que vivent les Robur Cruenta ! Profectio n’est plus. Que s’élèvent les pyramides sur Prodita !

Une horde de cris se leva sur la plaine encore déserte. Les travaux de reconstruction de la cité pyramidale pouvaient commencer.

***

Partie 5 : Prodita, la Trahie

De lourds torrents de sang dévalaient le long des flancs de la Pyramide Clef sur la planète Prodita. L’autel qui jadis, sur la planète source, renfermait l’histoire des Robur avait été reconstruit au sein de la nouvelle Pyramide Clef. Toujours fait de roche et de sable, il était désormais rougi du sang des ennemis apportés en offrande à Khorne. Autel de la connaissance et du souvenir, il était devenu l’autel de la souffrance et des martyrs. Un autel pour le sang, un autel pour les crânes.

Symboliquement, le sang répandu lors des massacres perpétrés par les Robur Cruenta se déversait inexorablement sur les flancs de la Pyramide. Lors des travaux de la grande reconstruction, Publius Asper décréta que la Pyramide Clef, en l’honneur de la bataille de Profectio, serait recréée à l’identique. Il fit les plans lui-même – en effet sa mémoire, bien qu’altérée par la bénédiction de Khorne, restait excellente – et enrôla des recrues pour les travaux. Encore plus acharnés à la tâche qu’auparavant, les hommes de Publius Asper n’eurent aucun mal à mener à bien cette opération d’envergure.

Une fois l’autel consacré à Khorne, au fond de la Pyramide, Publius y réunit les quelques hommes à qui avait été confiée la construction des souterrains. Levant la tête en une longue psalmodie, Publius souleva la hache sacrificielle qui se trouvait encastrée dans l’autel et l’abattit successivement sur chacun des hommes : nul homme à part lui ne devait connaître les secrets de la Pyramide. A compter de ce jour, le sang se mit à couler le long des parois de verre, venant teinter de rouge la roche et le sable. Afin d’honorer à jamais le Dieu du sang, les Robur Cruenta devaient perpétrer carnage sur carnage et déposer des offrandes de chair humaine encore chaude et palpitante sur l’autel des crânes.


***

Voilà, vous savez tout de la naissance de mon chapitre, les Robur Cruenta ! J'espère que la lecture vous plaira autant que j'ai pris de plaisir à rédiger ce background.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier contact   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier contact
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission diplomatique - Premier contact
» [SPOIL] Premier contact, film de l'année 2016?
» Premier contact de la ville.
» Premier contact avec le Monstre sur Art of Fighting 2
» le premier contact ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA FAILLE WARP V2 :: Les Mondes Déchus ( zone artistique ) :: Récite nous l'Ascension de ton Seigneur-
Sauter vers: